Danse de grand tétras

Au cœur de la taïga, entre fin avril et début mai, les grands tétras(Tetrao urogallus) choisissent une alcôve discrète où ils tentent de séduire les femelles. Contrairement aux petits diables des tourbières qui s’entendent à plusieurs kilomètres, le chant du mâle est tout en sourdine et aussi discret que l’oiseau imposant. Mais les parades n’en sont pas moins spectaculaires, puisque les mâles pour signaler leur présence aux rivaux mais aussi aux femelles bondissent dans des claquements d’ailes impressionnants.

Parade de male de grand tetras au printemps

Nikon D700, 500mm Vr à f/4, 1/1000s 1600iso.

Printemps dans la taïga: parades de tétras lyres

Comme chaque année à la même période, les tétras lyre( Tetrao tetrix ) sont parmi les premières espèces de la taïga à annoncer le retour du printemps. Dès le mois de mars les mâles se regroupent en arènes bruyantes où ils se livrent à des joutes quelques fois spectaculaires pour attirer les femelles et espérer pouvoir assurer leur descendance. Ces parades ont toujours lieu sur des espaces découverts, où les oiseaux sont visibles de loin, par exemple sur les lacs encore gelés, ou comme ici, sur une tourbière enneigée.

Combat entre deux males de tetras lyre en Finlande

Nikon D700 + 500mm VR, f/4, 1/1000s 1250 iso.