Micro-ajustement de l’autofocus pour la photo animalière avec un téléobjectif

Depuis l’arrivée de la dernière génération de boitiers reflex(canon 50d, série mark III, 5D mark II; et nikon d300, d700, d3, d3x) permettant le micro-ajustement de l’autofocus en fonction des objectifs, les débats vont bon train sur l’utilité, l’intérêt etc de cette option, et surtout sa mise en œuvre pour des résultats permettant de tirer le meilleur de vos objectifs.

Personnellement j’étais plutôt contre ce type de réglages, y voyant une incapacité des constructeurs à respecter des tolérances de fabrication suffisamment strictes pour ne pas y avoir recours. Mes premières photos réalisées au 500mm+d300 ont tout de suite révélé un problème de front focus important, m’obligeant à recourir au ces micro-ajustements.

Détecter le problème de mise au point: back ou front focus?

Dans mon cas, le front focus est net, pas besoin donc de tester l’ensemble de la plage de réglage de micro-ajustement.

Front-focus.jpg

Vérification sur le crop(cliquer sur l’image pour agrandir): la mise au point se fait nettement en avant d’où elle devrait se faire, c’est très visible sur le barbelé:

Front-focus-crop.jpg

Afin de corriger ce problème de mise au point faite trop en avant(front focus) il va donc falloir compenser cet écart par la fonction de micro-ajustement de l’autofocus, accessible a partir du menu « configuration » sur les boitier nikon :

Menu-reglage-precis-af.jpg

Puis activation de la fonction: On peut noter qu’elle permet de régler 12 objectifs différents(un objectif+ multiplicateur étant compté pour un objectif supplémentaire):

Activation-reglage-precis-a.jpg

Après de nombreux essais peu concluants pour vérifier que les réglages sont les bons en reproduisant les tests, j’ai appliqué cette méthode:

Procédure de micro-ajustement de l’autofocus (d’un nikon d300) :

– Appareil sur trépied avec mise au point autofocus et déclenchement à la télécommande pour éviter tout mouvement perturbant la précision de celle-ci. Certains préconisent le mode autofocus continu l’imprécision étant sensée être maximale dans ce mode, j’ai opté pour le mode « one shot » ou « s » pour les nikon. En mode suivi, l’imprécision étant quasi permanente en conditions de terrain, tant les paramètres venant influencer la map sont nombreux.

– VR(stabilisateur) désactivé

– Lumière suffisante pour limiter les imprécisions d’autofocus et flou de bougé lors du déclenchement, ici 1/3200s f/4 250 iso

– Réglage par pas de 4 en 4 afin de cibler la fourchette de réglages qui conviendra le mieux.

– Retour à la distance de mise point mini entre chaque réglage afin que l’af est un vrai travail à effectuer, et toujours dans les mêmes conditions.

– Choix d’un support permettant de bien évaluer la netteté sur celui-ci afin d’optimiser la comparaison entre les différents réglages. Après essais non concluants sur mire(l’inclinaison préconisée à 45° ne m’a jamais permis d’avoir des résultats constants, et de plus ces conditions ne sont presque jamais rencontrées sur le terrain) j’ai opté pour un support vertical(donc parallèle au plan du capteur): le bouchon d’une bouteille de gaz avec ses inscriptions en relief m’at paru tout à fait convenir à ce test.

– Enfin le choix de la distance: celles souvent préconisées(30 voir 50m pour un 500mm) me paraissent bien trop grandes pour juger précisément d’un décalage de map. J’ai donc choisi dans un premier temps 15m puis 8 pour confirmer les réglages obtenus.

Maintenant nous pouvons agir sur le calage de la mise au point de l’appareil en procédant par réglages successifs. J’ai choisi des réglages de +4 en +4 pour ensuite affiner le résultat: sur la photo J’ai dû supprimer le réglage à +4, 6 crops ne tenant sur mon écran pour la copie. On remarque que l’image la plus nette se situe à un réglage d’environ +12, qu’il va convenir d’affiner, par pas de +2 en +2:

Comparatif.jpg

Cette fois le réglage précis montre que la meilleure image obtenue est à +10, même si la différence est faible:

réglage fin micro-ajustement autofocus d300.jpg

Afin de confirmer ces mesures et vérifier la constance du réglage à distance variable j’ai refait les tests, mais cette fois à une distance de 8m environ. Là encore, les meilleurs résultats sont obtenus pour un réglage de 8/10, la différence n’étant pas significative: Micro-réglage AF nikon

Conclusions:

Dans ce cas, le couple formé par ce nikon d300(tous ne souffrent pas de front focus heureusement)+ 500vr aurait nécessité un retour SAV pour régler ce fort décalage, sans quoi l’ensemble aurait fourni des résultats décevant par rapport à ce qu’on est en droit d’attendre d’un tel matériel. Ces micro-ajustements sont donc d’un réel secours, même si pas toujours faciles à mettre en œuvre. Alors ne vous contentez pas d’un seul essai de réglage et vérifiez vos résultats plusieurs fois afin d’éviter un réglage qui ne serait pas meilleur voir pire que pas de réglage du tout !

Article qui pourrait vous intéresser: Changer de marque, Canon vs Nikon